MG0377
MG0373
MG0398
MG0408
IMG2018
IMG2019
IMG2022
IMG2030
IMG2034
IMG2035
IMG2044
IMG2045
IMG2050
IMG2054
IMG2060
IMG2063
IMG2065
IMG2069
IMG2096
IMG2114
IMG2117-2

Epave Heinkel 111

5 août 2008, 19 heures au large de la pointe du Cap Martin, dans la Baie de Menton (Alpes-Maritimes), une plongée fantastique sur l’épave d’un bombardier allemand HEINKEL 111 qui s’est échoué en juillet 1944 alors qu’il revenait d’une mission de Tunisie. L’avion est tombé en panne d’essence, l’équipage a réussi à s’éjecter et a été capturé par la Résistance.

L’épave a été découverte en 1964 par Claude Vergé, plongeur mentonnais.

La carlingue de l’avion est retournée sur le dos à 60 mètres de fond. En principe les forts courants et la profondeur dans la vase empêche toute visibilité. C’est pourtant l’inverse qui s’est produit en cette soirée estivale du mois d’août 2008 où l’on devine l’envergure de l’avion dès la profondeur de 40 mètres. La palanquée est photographiée en arrivant sur l’épave, les congres énormes qui se cachent dans les ailes nous attendent, les chapons, les petites rascasses rouges, les anthias se montrent comme pour bien nous faire comprendre que l’épave est habitée. Les moteurs sont en très bon état de conservation, on devine encore la verrière supérieure et inférieure, une mitrailleuse de 20mm est encore pointée inversée vers la surface. La faune est bien présente, un homard de bonne taille semble se présenter comme le gardien de l’épave sous les ailes. On remarque encore des tacauds, poissons habituellement rencontrés sur la Côte Atlantique que l’on voit ici pour la première fois en Méditerranée. Au total l’immersion dure 11 minutes, 11 minutes incroyables sur un site très peu photographié, les images sont dans le caisson étanche et il faut déjà remonter au premier palier….

Wreck Heinkel 111

On August 5th, 2008, at 19:00, half mile from the Cap Martin, in the Bay of Menton (French Riviera), a fantastic dive on the wreck of a German bomber HEINKEL 111 which ran aground in July, 1944 while it was returning a mission of Tunisia. The plane fell out of order of gas, the crew managed to eject and was captured by the Resistance.

The wreck was discovered in 1964 by Claude Vergé, diver from Menton.

The cabin of the plane returned on the back to 180 feet of bottom. Most of the time the strong currents and the depth in the mud prevents any visibility. It is nevertheless the opposite which occurred in this summer evening of August 2008 when we guess the scale of the plane from the 120 feet depth. The diving team is photographed by arriving on the wreck, the enormous congers which hide in wings wait for us, big and small red scorpion fishes, anthias fishes show themselves as for the good to make us understand that the wreck is lived. Engines are in very good level of preservation, we still guess the superior and lower window, a machine gun of 20mm is still pointed on the opposite way towards the surface. The fauna is very present, a lobster of good size seems to appear as the guard of the wreck under wings. We still notice tacauds, fishes usually met on the Atlantic Coast which we see here for the first time in the Mediterranean Sea. All in all the dumping lasts 11 minutes, incredible 11 minutes on a little photographed diving spot, the images are in the underwater camera housing and it is already necessary to go back up to the first diving stop….